Femmes les plus influentes 2014

BRENDA ANDRESS, Newmarket, Ont.
Officielle; Commissaire de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF)

ANDRESS_Brenda_2014MIWLe sport est une véritable passion pour Brenda Andress, et elle y consacre une grande partie de sa vie – y compris mettre l’accent sur l’équité non seulement sur la glace mais en tout temps. Le premier match des étoiles de la LCHF a eu lieu le 13 décembre 2014 au Centre Air Canada, à Toronto. Brenda Andress a non seulement favorisé la tenue de ce match mais elle est aussi l’une des membres fondatrices de la LCHF. Peu de femmes au Canada peuvent revendiquer le titre d’arbitre au hockey de Niveau six, mais Brenda Andress fait partie de ce groupe. Elle a également contribué à obtenir des reportages télévisés de même que d’importants commanditaires pour la Ligue, une organisation à but non lucratif qui consacre chaque dollar aux activités de la Ligue entièrement axées sur la progression du hockey féminin. En 2014, Brenda Andress a été nommée l’une des femmes les plus influentes au Canada, et elle a également reçu le Prix de distinction du YWCA pour sa vision, sa détermination et son travail, axé sur les femmes et le sport.
Suivez Brenda Andress à @cwhlcommish
LCHF @lchf_insider

 

CAROLINE ASSALIAN, Montreal, Qc
Administratrice en chef du sport, COC; ACNO (spécialiste); Comité d’évaluation du CIO (conseillère)

ASSALIAN-Caroline_2014MIWCadre dirigeante respectée au sein du mouvement olympique, Caroline Assalian a mené l’équipe du Comité olympique canadien (COC) pour créer un environnement favorisant le succès du Canada aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. En 2014, elle a assumé de plus grandes responsabilités sur la scène internationale après avoir été nommée représentante de l’Association des comités nationaux olympiques (ACNO) auprès de la Commission d’évaluation des Jeux olympiques d’hiver de 2022, laquelle est responsable de l’analyse des candidatures en vue des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2022. De surcroît, Caroline Assalian fait aussi partie du groupe de trois spécialistes nommés à la Commission d’évaluation en vue des 3e Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse de 2020, et qui joue un rôle clé au moment de l’évaluation de la capacité des villes ayant posé leur candidature.
Suivez Caroline Assalian à @cassalian26
COC @OlympiqueCanada #ÉquipeCanada

 

EUGENIE BOUCHARD, Westmount, Qc
Joueuse la plus améliorée sur le circuit de la WTA en 2014; finaliste du tournoi de Wimbledon

BOUCHARD_Eugenie_2014MIWEn 2014, nous avons tous eu l’occasion de constater à quel point Eugenie (Genie) Bouchard pouvait s’imposer sur le court. Et nous en sommes très fiers. Ses nombreux partisans un peu partout sur la planète font l’éloge de son style de jeu agressif et de son esprit de compétition. L’impact qu’elle a eu ne s’est pas fait attendre longtemps au sein de la population; en effet, de plus en plus de femmes et de jeunes filles veulent jouer au tennis. Elle a connu une année exceptionnelle, accumulant les honneurs – elle fut notamment la première Canadienne à atteindre la finale d’un tournoi du grand chelem en simple – et la certitude qu’elle ira jusqu’au bout dans un avenir plus ou moins lointain. Elle a remporté le titre de l’athlète féminine de l’année 2014 décerné par la Presse canadienne. Certains clubs de tennis ont noté une nette augmentation des inscriptions du côté des filles – avant on pouvait compter 80 garçons pour 20 filles alors que maintenant, c’est presque 50-50. Un jour peut-être, Eugenie Bouchard aura pour adversaire une jeune fille qu’elle aura inspirée. Voilà qui est fort intéressant!
Suivez Eugénie Bouchard à @geniebouchard
WTA @WTA et Tennis Canada @Tennis_Canada
#TENNISisCANADA #CdnTennis

 

JUSTINE, CHLOÉ and MAXIME DUFOUR-LAPOINTE, Montréal, Qc
Athlètes olympiques; ambassadrices; modèles

Dufour-Lapointe_Justine_201Dufour-Lapointe_Chloe_2014MDufour-Lapointe_Maxime_2014

Aux Jeux olympiques de Sotchi 2014, pour la toute première fois, trois sœurs originaires du Canada prenaient part à la même épreuve individuelle au cours des mêmes Jeux. Les très compétitives Justine, Chloé et Maxime ont conservé tout de même leur sang-froid devant les médias du monde entier (NBC, CNN, CBC, USA Today, etc.). Même si Justine a gagné l’or (la première médaille d’or du Canada à Sotchi) et Chloé l’argent lors de l’épreuve des bosses, toutes les trois ont attiré l’attention du monde entier et suscité l’admiration de tous les Canadiens et Canadiennes. Les sœurs Dufour-Lapointe, qui ont terminé respectivement deuxième, troisième et quatrième au classement général de la Coupe du monde en 2014, ont atteint les plus hauts sommets de leur sport, tout en insistant sur l’importance d’adopter un mode de vie sain. L’industrie de la mode les passionne et elles possèdent déjà un bon sens des affaires, ce qui est loin d’être négligeable. Leur image de marque – @3_SDL (3 sœurs Dufour Lapointe) en fait des ambassadrices exceptionnelles pour la campagne des mitaines rouges du Comité olympique canadien, ce qui ironiquement avait été une source d’inspiration pour elles lors des Jeux olympiques de Vancouver en 2010.
Suivez Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe à @3_SDL
Équipe olympique canadienne @CDNOlympicTeam   #ÉquipeCanada
Association canadienne de ski acrobatique @canfreestyleski

 

MAUREEN (MO) HAGAN, London, Ont.
Vice-présidente des opérations et directrice du conditionnement physique, GoodLife Fitness Clubs Inc.

HAGAN_Maureen_2014MIWAmbassadrice internationale des bienfaits de l’exercice et du mieux-être, Maureen Hagan est vice-présidente des opérations et directrice du conditionnement physique chez GoodLife Fitness, la plus importante entreprise du genre au Canada et la quatrième en importance au monde. Mo, son surnom dans le milieu du conditionnement physique, être titulaire d’une certification auprès de canfitpro, de l’American Council on Exercise et de Les Mills. Une instructrice de conditionnement physique ayant remporté des prix internationaux et directrice de programme avec plus de 30 ans d’expérience, Mo est directrice de l’éducation chez canfitpro, la plus importante organisation en matière d’enseignement du conditionnement physique au Canada. Elle est physiothérapeute diplômée (B.Sc. physio), professeure d’éducation physique (B.A. éducation physique), athlète en conditionnement physique commanditée par Reebok. Mo est une chroniqueuse et journaliste à la pige populaire qui écrit sur le conditionnement physique et a contribué de façon régulière au Huffington Post durant l’année passée et auteure de plusieurs articles et livres. En 2014, le prix « Maureen Hagan Fit for Life Award » a été crée pour reconnaître les efforts et la détermination d’un étudiant à son ancienne école secondaire d’Oakville, T.A. Blakelock High School.
Suivez Maureen (Mo) Hagan à @MOHaganFit
GoodLife Fitness à @GoodLifeFitness

 

WANEEK HORN-MILLER, Kahnawake, Qc
Ambassadrice d’IndigènACTION; chef de mission adjointe aux Jeux panaméricains

Horn-Miller_Waneek_2014_MIWL’athlète olympique Waneek Horn-Miller collabore avec l’Assemblée des Premières Nations à titre d’ambassadrice d’IndigènACTION pour servir de source d’inspiration aux jeunes Autochtones et élaborer une stratégie nationale en matière de sport, de conditionnement physique et de mieux-être pour les Autochtones. Sa mission consiste à aider les autres à atteindre l’équilibre dans tous les aspects de leur vie. Nommée chef de mission adjointe aux Jeux panaméricains de 2015, Waneek Horn-Miller souhaite que ces Jeux permettent de sensibiliser davantage la population à l’importance du sport. Elle aimerait également que les Jeux panaméricains servent de source d’inspiration pour les jeunes Autochtones. Porte-parole infatigable, elle continue à faire la promotion du sport en tant qu’outil indispensable pour prévenir le suicide, soulager le stress, développer des habiletés et inspirer les leaders de demain. Médaillée d’or des Jeux panaméricains de 1999, Waneek Horn-Miller est elle-même une grande source d’inspiration pour les autres, n’ayant jamais lâché prise avant d’arriver au sommet. Elle veut encourager d’autres jeunes Autochtones à faire de même, et c’est pourquoi elle prend régulièrement la parole lors de différents événements, tels le Sommet de la jeunesse de l’Assemblée des Premières Nations.
Suivez Waneek Horn-Miller à @waneekhm
IndigènACTION à #IndigènACTION
Jeux panaméricains @TO2015 @Jeuxpanaméricains2015

 

CLARA HUGHES, Winnipeg, Man.
Porte-parole en matière de santé mentale et dans le cadre du programme Cause pour la cause de Bell

HUGHES_Clara_2014MIWClara Hughes a marqué notre imaginaire et s’est illustrée en 2014, grâce à un exploit peu commun : Le Grand Tour de Clara, une virée en vélo d’une durée de 110 jours qui l’a menée aux quatre coins du pays, dans chaque province et territoire, où l’attendaient des foules impressionnantes souhaitant lui parler et échanger avec elle. Le Grand Tour de Clara, dans le cadre de l’initiative Cause pour la cause de Bell, a rejoint 95 communautés et a contribué grandement à démystifier et à faciliter le dialogue sur la santé mentale en général. Clara Hughes, Officier de l’Ordre du Canada et récipiendaire de la Croix du service méritoire (juin 2014), a consacré beaucoup d’efforts à cette cause pour que les échanges sur les problèmes de santé mentale se déroulent sans préjugés. Elle a partagé avec nous son expérience personnelle, ayant elle-même fait face à des problèmes de santé mentale, et elle en a parlé devant des groupes de jeunes dans les écoles et dans les centres communautaires pour qu’ils prennent leur vie en mains en quelque sorte. Son objectif : faire en sorte que les jeunes comprennent bien ce qu’est la santé mentale et comment ils peuvent eux-mêmes venir en aide aux autres.
Suivez Clara Hughes à @ClaraHughes
Bell Cause pour la cause @Bell_Cause   #BellCause

 

KAILLIE HUMPHRIES, Calgary, Alb.
Modèle; athlète olympique

Humphries_Kaillie_2014_MIWEn 2014, Kaillie Humphries a soulevé l’enthousiasme des Canadiens et des Canadiennes en défendant pour la première fois un titre olympique en bobsleigh féminin avec sa coéquipière Heather Moyse. Poursuivant sur sa lancée, Kaillie, qui a toujours voulu se mesurer à une équipe masculine et l’ayant revendiqué avec ardeur, a finalement eu l’occasion de le faire lorsque la Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton a donné son aval à une épreuve mixte en quatuor. « Nous vivons à une époque où il est devenu de plus en plus acceptable dans de nombreux sports d’avoir des femmes en concurrence avec les hommes », dit-elle. Kaillie Humphries a également piloté une équipe mixte jusqu’à la médaille de bronze au championnat canadien de bobsleigh à quatre. Puis, la même année sur la scène internationale, elle a poursuivi sur sa lancée et continué à démocratiser son sport. Kaillie Humphries et l’Américaine Elana Meyers ont été les premières femmes à piloter une équipe mixte lors de l’épreuve de bobsleigh à quatre – au cours de laquelle hommes et femmes compétitionnaient ensemble et les uns contre les autres lors d’une épreuve de la Coupe du monde. Lauréate du Trophée Lou Marsh 2014, Kaillie Humphries appuie l’organisme Right to Play, la campagne « J’ai été victime d’intimidation » et les Olympiques spéciaux.
Suivez Kaillie Humphries à @BobsledKaillie
Équipe Canada @CDNOlympicTeam     #ÉquipeCanada

 

JENNIFER JONES RINK AND COACH JANET ARNOTT, Winnipeg, Man.
Médaillée d’or olympique (Sotchi 2014)

JONES_JenniferRink_2014MIWL’équipe de Jennifer Jones, composée de Dawn McEwen (première joueuse), Jill Officer (deuxième), Kaitlyn Lawes (troisième), Jennifer Jones (capitaine), Kirsten Wall (remplaçante) et Janet Arnott (entraîneure), a été une véritable source d’inspiration pour tous les Canadiens et Canadiennes lorsqu’elle a remporté la médaille d’or olympique au 9e bout – avec une fiche parfaite de 11-0. Elles ont réussi à donner le ton et à faire en sorte que le Canada s’impose dans cette discipline aux Jeux olympiques comme aucun autre pays ne l’avait encore fait. L’équipe masculine a également remporté l’or le lendemain. Janet Arnott était la seule entraîneure inscrite officiellement sur la liste des dix entraîneurs olympiques (Elaine Dagg-Jackson, entraîneure nationale du Canada, s’y trouvait en tant qu’observatrice seulement). Le peu d’entraîneures a également suscité son intérêt lors du Tournoi des cœurs Scotties l’année précédente. L’équipe de Jennifer Jones a bien l’intention de participer aux Jeux de 2018 et tous les Canadiens et Canadiennes lui souhaitent la meilleure des chances! En effet, à ce jour, aucune équipe canadienne de curling a réussi à défendre son titre olympique.
Suivez l’équipe de Jennifer Jones à @teamjonescurl / @LKLawes / @JillOfficer / @02ginger / @kirstenwall3
Association canadienne de curling @CCACurling
Association canadienne des entraîneurs @CAC_ACE   @EntraîneursduCanada
Équipe Canada @CDNOlympicTeam     #ÉquipeCanada

 

LORRAINE LAFRENIÈRE, Kanata, Ont.
Chef de la direction, Association canadienne des entraîneurs

LAFRENIERE_Lorraine_2014MIWLorraine Lafrenière a terminé sa première année à titre de chef de la direction de l’Association canadienne des entraîneurs (ACE) au terme d’une véritable transformation au sein de l’organisme qui prône dorénavant une culture fondée sur l’innovation, la responsabilisation, l’excellence et des programmes de formation et de perfectionnement de haut niveau pour les entraîneurs et entraîneures. Durant sa première année, Lorraine Lafrenière a également dirigé la fusion réussie d’Entraîneurs du Canada avec l’ACE dans le but de consolider encore davantage la profession d’entraîneur au Canada. L’année a pris fin avec la Conférence Petro-Canada Sport Leadership sportif de l’ACE en novembre, qui a connu un franc succès et qui mis l’accent sur la représentation olympique et paralympique. Ce rassemblement annuel est le plus prestigieux au Canada pour les entraîneurs et entraîneures, les administrateurs et administratrices de sport et leurs collègues. Chef de file dans le milieu du sport depuis de nombreuses années, Lorraine Lafrenière est la première femme chef de la direction de l’organisation, et elle continue à faire preuve de leadership stratégique et à créer des partenariats visant à faire progresser le sport au Canada pour les générations actuelle et future, qui valorisent les collectivités olympique et paralympique.
Suivez Lorraine Lafrenière à @ltlafreniere
Association canadienne des entraîneurs @CAC_ACE   @EntraîneursduCanada
Commanditaire de la Conférence Petro-Canada Sport Leadership sportif @petrocanada

 

RACHEL LEWIS, Vancouver, C.-B.
Directrice en chef, Whitecaps de Vancouver

LEWIS_Rachel_2014MIWMême en 2014, Rachel Lewis demeure l’une des rares femmes agissant à titre de directrice en chef d’une équipe de sport professionnel. Elle a réussi à briser le plafond de verre en dirigeant une organisation de sport professionnel, les Whitecaps de Vancouver, tout en contribuant à bâtir une franchise exemplaire de la Major League Soccer (MLS). Rachel Lewis est la seule femme faisant partie de la haute direction au sein des dix-neuf équipes de la MLS – et elle est aussi la seule femme cadre dirigeante au sein des différentes équipes de sport professionnel à Vancouver (soccer, football et hockey). Elle a participé à toutes les étapes ayant mené à l’intégration des Whitecaps à la MLS. Sous sa gouverne, l’équipe a progressé au point de devenir l’une des franchises attirant le plus grand nombre de partisans. Lewis a une forte passion pour le sport et la communauté. Elle siège actuellement au conseil d’administration de Covenant House et auparavant sur le conseil d’administration et du Comité exécutif de la Gastown Business Improvement Association, et est membre du Forum international des femmes et  du Forum for Women Entrepreneurs. Lewis est également une ancienne directrice de SportJeunesse Canada, Sport BC, et ancienne fiduciaire de la BC Sports Hall of Fame.
Whitecaps de Vancouver à @WhitecapsFC

 

DEBBIE LOW, Toronto, Ont.
Vice-présidente, CPC; présidente et PDG, Institut canadien du sport de l’Ontario

LOW_Debbie_2014MIWDebbie Low est présidente et PDG de l’Institut canadien du sport de l’Ontario (CSIO) où elle chapeaute l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de sport de haut niveau à l’échelle provinciale et nationale. Elle est responsable des activités au quotidien de l’Institut et de la mise en place du premier institut de sport doté d’installations en Ontario, au lendemain des Jeux panaméricains/parapanaméricains de TORONTO 2015. Elle accomplit aussi beaucoup de bénévolat, notamment elle est vice-présidente pour les Amériques de l’Association of Sport Performance Centres (ASPC). Au nombre des autres activités de bénévolat de Debbie Low en 2014, mentionnons sa participation à différents conseils et comités dans un poste de direction, notamment au sein du conseil d’administration du Comité paralympique canadien (vice-présidente), du Conseil de Sport Alliance of Ontario (Comité de planification stratégique) et du comité de sélection au Temple de la renommée paralympique canadien.
Suivez Debbie Low à @DeB_Low
Comité paralympique canadien @CDNParalympics
Institut canadien du sport de l’Ontario @CSIONTARIO   #CDNSportInstitute   #CSIO

 

ANNE MERKLINGER, Ottawa, Ont.
PDG, À nous le podium

MERKLINGER_Anne_2014MIWPersonne hautement respectée dans le milieu de l’administration du sport au Canada, Anne Merklinger se retrouve souvent sur la ligne de front, son travail scruté à la loupe par les médias. À titre de présidente-directrice générale d’À nous le podium, elle est à la tête d’une équipe qui détermine les priorités et élabore les stratégies de financement axées sur le sport de haut niveau à l’intention des organismes nationaux de sport – pour que le Canada puisse gagner plus de médailles aux Jeux olympiques et Jeux paralympiques. Parmi les nombreux prix et récompenses reçus au cours de la dernière année, notons qu’elle a été nommée Dirigeante de l’année lors de la remise des Prix sportifs des médias 2014 (la deuxième femme seulement à recevoir ce prix depuis 2006). Sa détermination et sa persévérance ont de nouveau permis au Canada de s’illustrer dans les sports d’hiver, la saison culminant avec une troisième place au classement général aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver 2014. La prochaine génération d’athlètes n’est pas en reste. À nous le podium continue sur sa lancée et va de l’avant, offrant aux athlètes ayant le potentiel de monter sur le podium un environnement dans lequel ils peuvent atteindre le plus haut niveau d’excellence dans le sport.
Suivez Anne Merklinger à @AnneMerklinger
À nous le podium @ownthepodium
Prix sportifs des médias #SportsMediaAwards

 

KAREN O’NEILL, Ottawa, Ont.
PDG, Comité paralympique canadien; membre du conseil d’administration, Fondation Sport pur

ONEILL_Karen_2014MIWKaren O’Neill est bien connue dans le milieu du sport en raison de son dévouement envers les athlètes paralympiques et l’équité dans le sport. Pendant sa première année complète à titre de PDG du Comité paralympique canadien (CPC) en 2014, Karen O’Neill a effectué un examen stratégique complet du milieu paralympique. Non seulement cet exercice a-t-il permis aux intervenants de mieux comprendre et de réorienter leurs activités, mais il a également réaffirmé le leadership du CPC, à l’aube de devenir un organisme de classe mondiale. Le plan est dorénavant axé sur les éléments clés qui définissent la voie empruntée par le Canada pour assurer son rayonnement dans le monde – soit les athlètes, les entraîneurs et entraîneures et l’encadrement au quotidien. Ce nouveau plan stratégique, baptisé « Forward with Purpose », a pour objectif de propulser le mouvement paralympique canadien résolument vers l’avenir. Ce virage s’impose, car la situation a évolué et de plus en plus de pays se disputent les médailles d’or paralympiques. Atteindre le podium est de plus en plus difficile et Karen O’Neill est déterminée à réussir. Ancienne directrice de la Fondation Rick Hansen, Karen O’Neill fait partie du conseil d’administration de la Fondation Sport pur.
Comité paralympique canadien @CDNParalympics
Fondation Sport pur @TrueSportpur

 

CHANTAL PETITCLERC, Montréal, Qc
Chef de mission, Jeux du Commonwealth 2014

Petitclerc_chantal_2014MIWEn 2014, Chantal Petitclerc a continué à s’illustrer sur la scène internationale en tant que chef de mission d’Équipe Canada aux Jeux du Commonwealth en Écosse. Ancienne athlète de haut niveau, elle s’est investie avec passion dans ce travail bénévole à titre de porte-parole des athlètes canadiens. Elle savait exactement ce que ces athlètes vivaient, car elle a elle-même vécu l’expérience lors des Jeux de 1990 à Auckland (où la course en fauteuil roulant était un sport de démonstration), elle a remporté l’or au 800 mètres aux Jeux du Commonwealth de 2002 et 2006 (les sports paralympiques ayant maintenant un statut officiel) et elle a été le porte-drapeau du Canada aux Jeux du Commonwealth de 2006. En 2014, Chantal Petitclerc a également consacré beaucoup de temps à de nombreux organismes de sport et d’activité physique. Elle a aussi fait la promotion de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2015 TM. Conférencière émérite, membre de l’Ordre du Canada, lauréate du Trophée Lou Marsh – elle a terminé l’année en beauté, avec sa nomination à titre de chef de mission des Jeux paralympiques de Rio. Et ce n’est qu’un début!
Suivez Chantal Petitclerc à @CPetitclerc
Comité paralympique canadien @CDNParalympics
Jeux du Commonwealth Canada @cgc_jcc

 

BECKIE SCOTT, Vermillion, Alb.
Membre du comité de direction de l’AMA; présidente, comité des athlètes de l’AMA

Scott_Beckie_2014_MIWBeckie Scott a été nommée au comité de direction de l’Agence mondiale antidopage (AMA) en 2014, ce qui lui a permis de poursuivre son combat de toujours pour l’élimination du dopage dans le sport. Son travail au sein du comité de direction de l’AMA – l’organisme de décision le plus important en matière de politique antidopage – lui a permis de partager sa vision de la compétition où tous les athlètes cherchent à s’illustrer dans un environnement sans dopage. Beckie Scott a aussi été nommée présidente du comité des athlètes de l’AMA. En 2014, elle a également terminé son mandat de huit ans à la Commission des athlètes du CIO. Beckie Scott a consacré beaucoup de temps aux discussions préliminaires en vue des Jeux olympiques, parlant toujours au nom des athlètes canadiens. Elle nous a fait profiter de son expérience personnelle en tant qu’analyste à la CBC/Radio-Canada pendant les épreuves de ski de fond durant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014.
Suivez Beckie Scott à @BeckieScott4
Équipe Canada @CDNOlympicTeam     #ÉquipeCanada
Ski de fond Canada @cccski

 

CHRISTINE SINCLAIR, Burnaby, C.-B.
Capitaine, équipe canadienne féminine de soccer

SINCLAIR_Christine_2014MIWEn 2014, Christine Sinclair a été nommée pour la 11e année consécutive Joueuse canadienne de l’année par
Soccer Canada. Le Canada se prépare à accueillir la Coupe du monde féminine de la FIFA 2015 TM et Christine Sinclair, la meilleure joueuse de soccer qu’a produite le Canada, n’est pas en reste et contribue activement à en faire la promotion pour que cet événement connaisse un franc succès. Elle affirme qu’elle a tout fait dans son sport pour que le Canada puisse un jour être l’hôte de la Coupe du monde. Christine Sinclair fait partie de l’équipe des Portland Thorns de la Ligue américaine féminine de soccer, mais elle a participé activement à la promotion de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2015 TM, qui aura lieu dans six villes canadiennes. Christine Sinclair – lauréate du Trophée Lou Marsh et du prix Bobbie Rosenfeld et le Canada’s walk of fame – profite de sa renommée pour s’assurer que plus de filles voudront jouer au soccer. La première joueuse de soccer au Canada à disputer plus de 200 matchs avec l’équipe nationale a également été qualifiée de « meilleure joueuse au monde » par de nombreuses compétitrices.
Suivez Christine Sinclair à @sincy12
Équipe Canada @CDNOlympicTeam     #ÉquipeCanada
Soccer Canada @CanadaSoccerFR

 

FRANCE ST-LOUIS, Montréal, Qc
Entraîneure; chef de mission adjointe, Jeux olympiques d’hiver de Sotchi

ST-LOUIS_France_2014MIWEn 2014, l’horaire déjà très chargé de France St-Louis s’est encore alourdi lorsqu’elle a accepté la très exigeante fonction de chef de mission adjointe d’Équipe Canada lors des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Ce poste de leadership lui a été offert en raison de son expertise et de son éthique de travail. Son passé d’athlète olympique lui a permis d’acquérir les compétences requises pour guider les athlètes et les entraîneurs canadiens. Plusieurs représentants du sport à Sotchi ont mentionné qu’elle y avait joué un rôle clé et qu’elle avait eu une incidence positive sur la préparation et la performance. En plus d’être professeure d’éducation physique au Cégep du Vieux-Montréal, France œuvre également comme conseillère pour l’équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal. En 2014, l’ancienne capitaine de l’équipe nationale s’est vue décerner l’Ordre du hockey au Canada en reconnaissance des cinq médailles d’or qu’elle a remportées lors du championnat du monde dans les années 1990, de ses nombreuses autres réalisations et pour ses contributions exceptionnelles à la croissance et au développement du hockey féminin au Canada et à l’étranger.
Suivez France St-Louis à @fstlouis03
Équipe Canada @OlympiqueCanada     #ÉquipeCanada
Hockey Canada @HockeyCanada
Association canadienne de crosse @LacrosseCanada

 

SARAH STOREY, Ottawa, Ont.; Lausanne, Suisse
Présidente de Bobsleigh Canada Skeleton; Directrice des affaires juridiques, SportAccord

Storey_Sarah_2014MIWSarah Storey est une avocate spécialisée dans le sport, la communication et la propriété intellectuelle. En 2014, elle a été élue présidente de Bobsleigh Canada Skeleton après avoir siégé au conseil d’administration de l’organisme pendant deux ans. Tout en continuant à œuvrer bénévolement au sein de la collectivité canadienne du sport, Sarah s’est illustrée sur la scène internationale en travaillant avec les fédérations de sport nationales et internationales, dans les domaines de la protection des droits, du droit et du conseil stratégique. En 2014, Storey rejoint SportAccord (anciennement AGFIS), l’organisation internationale reconnue représentant les Fédérations internationales de sport olympiques et non-olympiques, en tant que directeur des affaires juridiques. Storey est titulaire d’un baccalauréat en affaires internationales de l’université de Dartmouth (NH), d’un baccalauréat en droit de l’Université Dalhousie (N.-É.) et d’une maîtrise en droit (Sport Law & Practice, LLM avec distinction) de l’Université DeMontfort (Leicester, Royaume-Uni). Elle a entrepris son mandat à Bobsleigh Canada Skeleton en ayant une vision claire : fournir du soutien aux athlètes canadiens qui pratiquent le bobsleigh et le skeleton afin qu’ils « puissent gagner plus de médailles pour le Canada en 2018 et lors des années qui suivront ». Elle est la fille de Bob Storey, qui a été président de la fédération internationale.
Bobsleigh Canada Skeleton @BobCANSkel

 

HAYLEY WICKENHEISER, Shaunavon, Sask.
Membre, Commission des athlètes du CIO; capitaine de l’équipe

WICKENHEISER_Hayley_2014MIWPorte-drapeau du Canada lors des Jeux olympiques de Sotchi, Hayley Wickenheiser était aux premières loges pour représenter ses coéquipiers avec classe et donner l’exemple. À l’occasion des Jeux, ses pairs l’ont élue membre de la Commission des athlètes du Comité international olympique (CIO). Son festival de hockey, Canadian Tire Wickenheiser World Female Hockey Festival, attire 80 équipes et plus de 3 000 personnes qui jouent non seulement au hockey, mais qui participent également à des cliniques et à des ateliers à l’extérieur de la glace qui favorisent le développement des compétences sportives et de toutes les facettes des jeunes femmes qui y participent. Tous les profits sont versés aux programmes Right To Play et JumpStart, qui permettent à des enfants de partout dans le monde d’avoir des occasions de faire du sport. Hayley continue d’être une chef de file qui aide les femmes à prendre conscience de leur pouvoir et qui fait la promotion d’un mode de vie sain pour les enfants reposant sur le sport. Elle partage son temps entre les études, le hockey universitaire, plusieurs œuvres caritatives et son rôle de membre de l’équipe nationale de hockey féminin. Sa passion pour le sport est toute aussi vive que son désir d’apporter sa contribution à des organisations telles que JumpStart, KidSport, Project North, Right to Play, Cancer de l’ovaire Canada et bien d’autres.
Suivez Hayley Wickenheiser à @wick_22
Équipe Canada @OlympiqueCanada     #ÉquipeCanada
Hockey Canada @HockeyCanada
Wickfest @wickfest
JumpStart @ctjumpstart
Kidsport @KidSport
Project North @ProjectNorthCDN
Right to Play @RightToPlayCAN

 

À SURVEILLER
Chaque année, l’ACAFS souligne également l’apport des leaders prometteuses : les « Femmes à surveiller ». Ces jeunes femmes font bouger les choses et se démarquent dans les domaines du sport et de l’activité physique, que ce soit dans leur sport ou leur collectivité. Ces personnes qui ont des qualités remarquables ont encore beaucoup à nous apporter.

COLLEY_Justine_2014MIW_OTWJUSTINE COLLEY (Halifax, N.-É.) est une joueuse de basket-ball de Sport interuniversitaire canadien (SIC) détentrice du record absolu de points qui a choisi de redonner à sa collectivité et à son sport en agissant comme officielle pour la Metro Basketball Association locale de Halifax. Diplômée de l’Université Saint Mary’s qui occupe également un emploi à plein temps à la RBC Banque Royale, sa fonction d’officielle lui permet de contribuer à son sport sans quitter sa province. (@jcolley5 / @CIS_SIC / @CanBball / @hfxgov / @SMUHalifaxNews).

Harvey_Magali_2014MIW_OTWL’étoile montante MAGALI HARVEY (Québec, Qc) a aidé l’équipe canadienne à remporter sa toute première médaille d’argent lors de la Coupe du monde de rugby féminin de Paris et elle a été la seule femme mise en candidature pour « l’essai de l’année » par l’International Rugby Players’ Association. (@MagaliHarvey / @RugbyCanada / @villequebec).

KISS_Kristina_2014MIW_OTW

 

Ambassadrice du Championnat U15 de la CONCACAF en août 2014, KRISTINA KISS (Ottawa, Ont.) est l’une des rares femmes directrices techniques de soccer au niveau des clubs au Canada – elle travaille au West Ottawa Soccer Club, le deuxième plus important club au Canada. Elle a aussi présenté un camp de soccer pour enfants l’été dernier à Iqaluit. (@WOSsoccer / @CanadaSoccerFR).

SENDEL_Samantha_2014MIW_OTW

 

Espoir du trampoline olympique, SAM SENDEL (Aurora, Ont.) est une porte-parole de la campagne You Can Play qui a affirmé son identité sexuelle afin d’inspirer d’autres athlètes LGBT. Elle fait aussi partie de « l’Équipe de relève » de la CIBC (partenaire principal des Jeux panaméricains/parapanaméricains de TORONTO 2015), un programme d’aide financière de 2 millions de dollars qui vise à aider la prochaine génération d’athlètes à réaliser ses rêves. (@SamSendel / #ÉquipeDeRelèveCIBC / @TO2015 / @PanAmGames2015 / @CANGymnastics / @YouCanPlayTeam).