Femmes les plus influentes 2015

STACEY ALLASTER, Toronto (Ontario)
Association féminine de tennis (WTA)

2016-Allaster_StaceyStacey Allaster, dont la contribution exemplaire au tennis féminin est reconnue à l’échelle mondiale, a annoncé sa retraite de l’Association féminine de tennis (WTA) en octobre 2015. Elle a prononcé une allocution sur la croissance de la WTA et la présence accrue des femmes dans le sport lors du Forum canadien de la commandite organisé de concert avec la Coupe du monde féminine de la FIFA au mois de juin. La WTA a augmenté considérablement ses revenus sous la direction de Mme Allaster, ce qui a contribué à augmenter les réserves de fonds pour les bourses du circuit, qui ont atteint les 129 millions de dollars cette année. Stacey Allaster est une des rares femmes occupant un poste de cadre supérieur dans le sport international. Elle quitte la WTA en déclarant qu’elle a encore énormément de choses à accomplir. Outre sa carrière dans le sport, Mme Allaster est une fervente militante pour l’équité pour les femmes dans le sport. Elle a précisé qu’une fois à la retraite, elle compte consacrer ses temps libres à redonner aux futures générations, plus particulièrement les femmes, en devenant enseignante dans un programme de marketing et de gestion du sport. Les athlètes de la relève seront privilégiées de profiter du savoir de Mme Allaster.

 

Dre JULIA ALLEYNE, Toronto (Ontario)
Médecin en chef, Jeux panaméricains/parapanaméricains de Toronto

2016-Alleyne_JuliaLes Jeux panaméricains/parapanaméricains de 2015 à Toronto ont été les premiers Jeux panaméricains où le poste de médecin en chef a été confié à une femme. Dre Julia Alleyne était responsable de la planification et de l’administration des services médicaux, d’ambulance et de santé publique, ainsi que de la prestation du programme antidopage. Elle a joué un rôle déterminant dans la conception des politiques et des procédures médicales qui assureraient la prestation de soins de santé de qualité dans tous les villages et sites au cours des Jeux panaméricains et parapanaméricains. Sa vision, son inspiration et son encadrement ont offert aux plus de 2 000 professionnels médicaux et de la lutte contre le dopage une occasion inégalée d’offrir bénévolement leurs services aux athlètes, entraîneurs, officiels, spectateurs et travailleurs. Son mandat prévoyait entre autres la conception d’une polyclinique de pointe offrant notamment un service d’imagerie diagnostique autorisée, une pharmacie, un laboratoire, une salle d’urgence et une clinique de médicine sportive, et ce, afin de prévenir la réduction des services de santé provinciaux. Les Jeux panaméricains/parapanaméricains de 2015 à Toronto ont été un immense succès pour les athlètes, la ville de Toronto et l’ensemble du Canada, et la Dre Alleyne a été un facteur clé de ce succès.
Suivez Dre Julia Alleyne sur Twitter @jkalleyne ou www.drjulia.net

 

BRENDA ANDRESS, Newmarket (Ontario)
Commissaire de la Ligue canadienne de hockey féminin (CWHL)

2016-Andress_BrendaBrenda Andress est un chef de file qui fait changer les choses dans le sport depuis qu’elle est devenue la première femme de l’histoire à avoir joué au sein d’une équipe masculine de hockey interuniversitaire. Elle est une fervente militante et un modèle pour le sport féminin depuis cette époque. En tant que commissaire de la CWHL, Mme Andress a tout fait pour franchir des étapes importantes en 2015. Son exploit le plus remarquable est sans doute le partenariat qu’elle a créé entre la CWHL et la LNH, qui a mené à l’intégration du hockey féminin au match annuel de la Classique hivernale de la LNH. Elle a aussi dirigé les efforts pour former un partenariat avec le projet You Can Play (YCP), et ainsi appuyé le mandat du programme d’assurer l’égalité des athlètes, des entraîneurs, des entraîneures et des amateurs, sans égard pour leur orientation ou leur identité sexuelle. La CWHL accueillera les Jeux du YCP au début de 2016, qui seront diffusés sur le réseau Sportsnet à l’échelle du pays, ce qui aura pour conséquence d’accroître la représentation des femmes dans les médias. De plus, en 2015, Mme Andress a été invitée à prononcer une allocution dans le cadre de la série Business of Sport à Calgary, où elle a raconté comment elle a développé le profil et accru la visibilité du hockey professionnel féminin et, par la même occasion, motivé des gens partout au pays à devenir des chefs de file.
Suivez Brenda Andress sur Twitter à @cwhlcommish
Suivez la CWHL sur Twitter à @TheCWHL

 

RACHEL BEDINGFIELD, Gaspereau (Nouvelle-Écosse)
Coprésidente de Women-Active NS, directrice des parcs et loisirs de la municipalité de Kentville

2016-Bedingfield_RachelRachel Bedingfield, coprésidente du nouvel organisme provincial Women-Active NS, a rendu hommage aux efforts de cet organisme lancé en novembre 2015. Women-Active NS poursuit activement sa mission de collaborer avec d’autres organismes et individus afin de défendre l’équité entre les sexes et d’offrir une instruction, un soutien et des occasions aux filles et aux femmes de prendre leur place dans les activités sportives, physiques et récréatives. Le lancement de cet organisme a retenu l’attention partout au pays. Le ministre de la Santé et du Bien-être de la Nouvelle-Écosse a assisté au lancement et souligné le travail à faire à l’échelle provinciale afin d’accroître les occasions de participation et de direction pour les filles et les femmes. En tant que directrice des parcs et des loisirs de la municipalité de Kentville, Mme Bedingfield participe activement à la promotion de l’activité physique et du sport, tout en accordant une attention particulière aux populations vulnérables. En 2015, elle a dirigé plusieurs projets sur l’équité pour les femmes dans le sport et l’activité physique, notamment en offrant des laissez-passer gratuits aux femmes habitant dans des maisons de transition, et en faisant aménager des vestiaires pour les femmes dans les patinoires.
Suivez Rachel Bedingfield sur Twitter à @RachelBedingfi1
Suivez WomenActive-NS sur Twitter à @WomenActiveNS

 

MARTHA BILLES, Calgary (Alberta)
Présidente émérite, œuvre caritative Bon départ de Canadian Tire, Actionnaire majoritaire, Société Canadian Tire

2016-Billes_Martha

L’œuvre caritative Bon départ de Canadian Tire est un organisme national ayant pour mission d’aider les familles dans le besoin à faciliter la participation de leurs enfants à des activités sportives et physiques organisées. L’organisme a célébré son dixième anniversaire cette année et atteint l’étape d’un million d’enfants au Canada ayant reçu de l’aide pour participer à des activités sportives et physiques organisées. Martha Billes, présidente émérite des œuvres caritatives Bon départ, est la grande responsable du succès de l’œuvre Bon départ. Sa vision et sa gouvernance ont fait de Bon départ une des œuvres caritatives les plus remarquables au pays.  En avril 2015, Mme Billes a réuni les plus grandes athlètes féminines canadiennes, ainsi que des universitaires et experts, dans un débat en table ronde sur la participation continue des filles dans le sport, afin de trouver des idées de ce que Canadian Tire et Bon départ peuvent faire pour encourager un plus grand nombre de filles à faire du sport et de continuer à faire du sport.   En 2015, Bon départ a aidé plus de 206 000 enfant et a présenté 24 événements sportifs Bon départ au Canada, permettant ainsi à 9 300 enfants d’avoir du plaisir, de développer des habiletés de jeu d’équipe et de jouer avec les autres. Les employés de la société Canadian Tire, les partenaires communautaires, les athlètes ambassadeurs de Bon départ et Martha Billes elle-même ont appuyé les jeux Bon départ et donné bénévolement de leur temps pour aider les enfants à jouer.  Mme Billes a été nommée parmi les 100 femmes les plus puissantes du Canada en 2015 par le Réseau des femmes exécutives, une nomination qui rend hommage à son dévouement infini au programme Bon départ. De plus, la famille Billes a reçu en 2015 le Grand Prix du Conseil Canadien du Commerce de Détail, en reconnaissance de leur réussite professionnelle et leur engagement pour la communauté.
Suivez Bon départ sur Twitter @ctjumpstart

 

CHANDRA CRAWFORD, Canmore (Alberta)
Présidente et fondatrice de Fast and Female

2016-Crawford_ChandraChandra Crawford, championne olympique et triple athlète olympique en ski de fond, a été témoin de nombreux abandons et est consciente de la nécessité d’offrir un renforcement positif afin de combler l’écart entre les sexes dans le domaine du sport et de l’activité physique. Elle a fondé un organisme à but non lucratif appelé Fast and Female en 2005, avant sa première participation aux Jeux olympiques. L’organisme a pour mission d’assurer la santé, le bonheur et la participation active des filles aux activités sportives tout au long de leur adolescence. Fast and Female a présenté 50 événements en Amérique du Nord en 2015 et comptait des ambassadrices dans 25 sports différents. La culture et l’attitude de cette association audacieuse ont eu des conséquences sur les 3 000 filles qui ont eu la chance d’être inspirées par des modèles sportifs à ces événements. Mme Crawford, qui a pris sa retraite du sport en 2014, ne passe pas inaperçue dans sa communauté grâce à son positivisme inébranlable et sa volonté continuelle de changement social. Elle a reçu une bourse d’études d’apprentissage pour cadres supérieurs sans but lucratif en 2015 du conseil étudiant de l’Université de Calgary, d’où elle obtiendra son MBA en 2016.
Suivez Chandra Crawford sur Twitter à @ChandraCrawford
Suivez Fast and Female sur Twitter à @FastandFemale

 

GUYLAINE DEMERS, Québec (Québec)
Organisatrice en chef, Conversation 2015 : Femmes en sport

2016-Demers_GuylaineLes réalisations et le travail de Guylaine Demers dans le domaine de l’équité pour les femmes dans le sport ont été reconnus aux niveaux provincial, national et international. Elle était l’organisatrice en chef de Conversation 2015, un symposium tenu à Québec qui avait pour but de favoriser les solutions pour améliorer l’expérience des filles et des femmes au sein du système sportif canadien. Mme Demers a aussi été la principale experte du documentaire « Fair Play » télédiffusé pour la première fois en juillet 2015. Le documentaire se penche sur l’état des droits des femmes dans le sport d’élite et communautaire et examine en profondeur l’état de ces droits sur le terrain de jeu et dans la salle du conseil, dans le but de déterminer ce que l’avenir réserve aux femmes qui pratiquent des activités physiques et sportives. Professeure au département d’éducation physique de l’Université Laval, elle a aussi piloté des travaux impressionnants sur l’éradication de l’homophobie dans le sport. Mme Demers est présidente d’Égale action, l’association québécoise pour l’avancement des femmes et du sport, et membre du conseil d’administration de l’Institut national du Sport (INS) du Québec.

 

WANEEK HORN-MILLER, Kahnawake (Québec)
Chef de mission adjointe, Jeux panaméricains

2016-Horn-Miller_WaneekWaneek Horn-Miller, ancienne cocapitaine de l’équipe canadienne de water-polo et athlète olympique, était chef de mission aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Mme Horn-Miller, une des athlètes les plus influentes des Premières nations, a piloté un programme aux Jeux dans le cadre duquel elle a remis un talisman mohawk en cadeau à tous les athlètes canadiens en compétition. Le cadeau consistait en une petite pochette de cuir contenant du tabac. Les guerriers mohawk portaient la pochette de tabac pour se rappeler la force qu’ils possédaient. Animée d’un sentiment incroyable et généreux, Mme Horn-Miller a raconté aux athlètes comment son succès et sa force lui ont permis de surmonter les obstacles afin d’en arriver là où elle se trouvait aujourd’hui. Elle milite depuis longtemps pour la participation des jeunes hommes et des jeunes femmes aux activités physiques et sportives, et continue à promouvoir cette participation comme un outil qui va au-delà des attentes pour aider à prévenir le suicide, alléger le stress, développer les habiletés et former les chefs de file de demain.
Suivez Waneek Horn-Miller sur Twitter à  @waneekhm

 

KAILLIE HUMPHRIES, Calgary (Alberta)
Olympienne et ambassadrice des athlètes pour le programme Nourrir la passion du sport féminin du Bureau laitier du Canada

2016-Humphries_Kaillie

Kaillie Humphries, qui a remporté deux médailles olympiques en 2010 et en 2014 grâce à ses qualités sportives exceptionnelles, a entrepris de relever un nouveau défi en 2015. Elle a participé à une compétition de bobsleigh à quatre, devenant ainsi la première femme à participer à une épreuve masculine en Championnat du monde et sur le circuit de la Coupe du monde. Cet exploit a mis en évidence son dévouement pour son sport et son talent brut. Mme Humphries a déclaré que sa participation à cet événement n’était pas un affrontement entre les hommes et les femmes. Elle est profondément convaincue que l’événement doit aussi être disputé par les femmes. En plus de ses exploits sportifs, Mme Humphries a raconté, après un événement Fast and Female de 2015, qu’elle avait été victime d’intimidation au cours de son adolescence et que le sport lui avait permis de s’en sortir. Mme Humphries est une athlète ambassadrice du programme Nourrir la passion du sport féminin du Bureau laitier du Canada et, à ce titre, elle encourage les femmes à réussir et à avancer dans le sport, tout en favorisant un mode de vie sain et actif.
Suivez Kaillie Humphries sur Twitter à @BobsledKaillie

 

SUE HYLLAND, Ottawa (Ontario)
Présidente et directrice générale du Conseil des Jeux du Canada

2016-Hylland_SueSue Hylland occupe le poste de présidente et directrice générale du Conseil des Jeux du Canada depuis près de 14 ans. Elle est responsable de la gestion générale du mouvement des Jeux du Canada et a pour mandat de gérer les intervenants et les partenaires, et de superviser le rôle essentiel du Conseil, à savoir conseiller chaque année de 4 à 6 sociétés d’accueil afin d’établir les nouvelles meilleures pratiques pour les prochains Jeux. Le lancement officiel du Relais de la flamme des Jeux d’hiver du Canada 2015, qui a eu lieu sur la Colline du Parlement, de concert avec l’annonce de Son Excellence le très honorable David Johnson, gouverneur général du Canada, concernant la proclamation de l’Année du sport, a apporté une grande visibilité aux Jeux du Canada et au sport canadien au cours de la période menant à l’année 2015. La 25e édition des Jeux du Canada, en février 2015, a eu des retombées économiques de 123 millions de dollars, a reçu plusieurs prix de reconnaissance et a créé un vaste patrimoine durable pour le sport communautaire et le nord de la Colombie-Britannique grâce, en grande partie, au leadership et au partenariat stratégiques offerts et encouragés par Mme Hylland. Au cours de ses 33 ans de carrière, Mme Hylland s’est avérée une fervente militante de l’équité des occasions offertes aux femmes et aux hommes par le Conseil des Jeux du Canada, et au sein même des Jeux du Canada et, en tant que véritable professionnelle, elle a suscité l’admiration et le respect de ses collègues et de ses pairs.
Suivez les Jeux du Canada sur Twitter @CanadaGames

 

LORRAINE LAFRENIÈRE, Ottawa (Ontario)
Chef de la direction, Association canadienne des entraîneurs

2016-Lafreniere_LorraineL’Association canadienne des entraîneurs, sous la gouverne de Lorraine Lafrenière, est devenue l’organisme champion du nouveau mouvement Entraînement responsable en association avec le Centre canadien pour l’éthique dans le sport. Mme Lafrenière s’est donné comme priorité de travailler avec la communauté sportive canadienne en 2015 afin de créer le mouvement Entraînement responsable, une collaboration de tous les organismes nationaux de sport et des représentants provinciaux et territoriaux de l’entraînement, qui fixent chaque année les priorités en vue de l’adoption de normes convenables d’éthique et de respect dans le domaine du sport. Les organismes nationaux de sport du Canada se sont réunis en 2015 dans le cadre de ce mouvement afin de définir les normes communes qui constitueraient la première priorité pour améliorer la protection des jeunes et des jeunes à risque par l’entraînement responsable. En plus, Mme Lafrenière a vivement mené les efforts pour encourager les partenaires du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) à apporter les changements substantiels pour la formation des entraîneurs et entraîneures au Canada. Au cours de la dernière année, l’ACE a présenté la conférence Petro-Canada Sport Leadership sportif des plus réussies pour les entraîneurs et entraîneures, les chercheurs et chercheures, les cadres supérieurs et les gestionnaires. Mme Lafrenière avait comme vision pour cette conférence d’encourager et d’inciter les délégués à examiner le futur potentiel du Canada en tant que grande nation de sport et de les mettre au défi d’examiner leur propre collaboration au façonnement, au développement et à la réalisation de ce potentiel. Chef de file aguerrie, Mme Lafrenière est un fer de lance du développement stratégique du sport depuis le tout début de sa carrière et continue à faire progresser un système sportif canadien sécuritaire, équitable et axé sur l’excellence.
Suivez Lorraine Lafrenière sur Twitter à @ltlafreniere
Suivez l’ACE à @CAC_ACE #NCCP

 

RACHEL LEWIS, Vancouver (Colombie-Britannique)
Chef des opérations, Whitecaps de Vancouver

2016-Lewis_RachelL’équipe de football Whitecaps de Vancouver, sous la gouverne de son chef des opérations, Rachel Lewis, est une des équipes les plus populaires de la MLS. En 2015, le FC Whitecaps a inscrit une deuxième équipe de développement au sein de l’USL, a obtenu sa place dans la Ligue des champions de la CONCACAF pour la première fois et a joué à guichets fermés au BC Place à 12 reprises. Mme Lewis est la seule femme dans le sport professionnel de Vancouver, football, hockey et soccer confondus, à occuper un poste de cadre supérieur de groupe C. Son succès a été reconnu aux niveaux provincial et national. En plus d’être une professionnelle chevronnée dans le domaine du sport, elle est fermement engagée envers le service bénévole. Elle siège actuellement au conseil d’administration de Covenant House, un organisme qui se consacre à aider les jeunes itinérants.
Suivez le FC Whitecaps de Vancouver FC sur Twitter à @WhitecapsFC

 

MARGO MOUNTJOY, MD, PhD, Guelph (Ontario)
Vice-présidente, UANA, et membre de la Commission médicale du CIO, groupe des Jeux

2016-Mountjoy_MargoMargo Mountjoy est membre de la Commission médicale, groupe des Jeux du Comité international olympique, membre du conseil exécutif et présidente du comité de médecine sportive de la FINA (Fédération internationale de natation) et membre du comité d’autorisation à des fins thérapeutiques (AUT) de l’Agence mondiale antidopage. Elle est une dirigeante hautement respectée, ce qui lui a valu le poste de nouvelle vice-présidente de l’UANA (Union Americana de Natacion) en 2015. Dre Mountjoy a poursuivi ses travaux consistant à préciser en détail l’importance de protéger les athlètes contre le harcèlement et le comportement abusif dans le sport lors de nombreuses conférences et réunions, dont la conférence VISTA 2015, un événement du Comité international paralympique et une réunion de session du Comité olympique canadien. Elle préside le groupe de travail d’experts du CIO sur la question, qui développera un énoncé faisant consensus qui sera publié en 2016. Dre Mountjoy possède une solide expérience en leadership sportif. Sa vision de l’avenir vise à assurer la collaboration et le développement de tous les sports au niveau communautaire.
Suivez Dre Margo Mountjoy sur Twitter à @margomountjoy

 

KELLY MURUMETS, Toronto (Ontario)
Présidente et directrice générale de Tennis Canada

2016-Murumets_KellyKelly Murumets, présidente et directrice générale de Tennis Canada, a connu une première année formidable au sein de l’organisation. Il n’y avait qu’une femme au sein de l’équipe de direction à son arrivée à Tennis Canada. Sous sa gouverne et sa direction, elles sont maintenant trois. Mme Murumets a mené l’association vers des revenus records en 2015, notamment grâce à la vente de billets pour les événements de la Coupe Rogers, renouvelé le contrat de commandite avec Rogers pour une période de cinq ans et conclu un contrat de télédiffusion avec Sportsnet! Mme Murumets a aussi été nommée à deux importants comités consultatifs au cours de l’année. Elle a été nommée au conseil des tournois de la WTA, où elle occupe le poste de représentante des Amériques de premier niveau pour les activités entourant les tournois de la WTA. Passionnée de ski, de golf et de randonnée, Mme Murumets est aussi une fervente militante de l’activité physique pour les enfants et les jeunes.
Suivez Tennis Canada sur Twitter à @TennisCanada

 

MICHELE O’KEEFE, Toronto (Ontario)
Présidente et directrice générale de Basketball Canada, première vice-présidente de FIBA Amériques

2016-O'Keefe_MicheleMichele O’Keefe a été très impressionnante en 2015. En effet, après un brillant mandat au poste de directrice administrative de Basketball Canada, Mme O’Keefe a été nommée présidente et directrice générale de l’association en avril. Elle est membre du conseil central et première vice-présidente de FIBA Amériques. Son expérience dans le sport est hautement respectée, comme en témoignent ses nominations sur la scène mondiale. Mme O’Keefe a joué un rôle déterminant dans l’octroi du Championnat féminin de FIBA Amériques 2015 à Edmonton, où l’équipe canadienne a remporté la médaille d’or et ainsi garanti sa participation aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Cette médaille d’or a été obtenue dans la foulée de la médaille d’or de l’équipe aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, où l’équipe masculine a remporté la médaille d’argent. L’année 2015 a été sans contredit une année spectaculaire pour le basket-ball canadien, grâce au leadership de sa nouvelle présidente et directrice générale.
Suivez Michele O’Keefe sur Twitter à @mokeefe64

 

KAREN O’NEILL, Ottawa (Ontario)
Directrice générale du Comité paralympique canadien

2016ONeil_KarenLe mouvement paralympique canadien a poursuivi ses avancées cette année sous le leadership de Karen O’Neill, directrice générale du Comité paralympique canadien, qui a su maintenir le cap sur l’objectif de devenir l’un des principaux pays du mouvement paralympique mondial. L’association a maintenu un équilibre entre ses objectifs de croissance durable du sport de haute performance, du développement du système et des opérations des Jeux, tout en haussant le niveau de sensibilisation à la marque paralympique grâce au marketing et aux communications, et en accroissant les revenus au moyen de partenariats. Le CPC s’est consacré au développement de services et d’un soutien exemplaire à ses membres tout au long de l’année menant aux Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto, afin de favoriser une performance optimale aux Jeux. Le Canada a connu les meilleurs Jeux de son histoire aux Jeux parapanaméricains de Toronto en terminant au deuxième rang au tableau des médailles. Mme O’Neill et son équipe, en collaboration avec les membres et partenaires du CPC, ont piloté la mise en place de nouveaux programmes de recensement des athlètes, l’amélioration des milieux d’entraînement et du soutien des entraîneurs, et les programmes pour aider un plus grand nombre de personnes ayant un handicap à faire du sport. Le leadership de Mme O’Neill repose sur le développement et l’appui aux partenariats clés afin de favoriser le soutien et de coordonner la collaboration dans les provinces et au niveau national.
Suivez le CPC sur Twitter à @CDNParalympics (anglais) et @CDNParalympique (français)

 

CHRISTINE SINCLAIR, Burnaby (Colombie-Britannique)
Capitaine de l’équipe canadienne féminine de soccer

2016-Sinclair_ChristineChristine Sinclair, la meilleure joueuse de soccer jamais formée au Canada, est devenue une marque maison pour le Canada. En 2015, Mme Sinclair a joué devant les siens à domicile alors que le Canada accueillait la Coupe du monde féminine de la FIFA, Canada 2015. Elle a joué un rôle déterminant dans la promotion de cet événement de classe mondiale et a assurément fait toute la différence, car plusieurs records d’assistance aux matchs et de cote d’écoute à la télévision ont été établis lors de ce tournoi. Mme Sinclair a égalé un autre record en décembre 2015, au tournoi international de Natal, au Brésil, en égalant le record de l’ancienne joueuse vedette américaine Mia Hamm grâce à un deuxième rang au tableau international des buteuses de soccer féminin. Modèle exemplaire pour les filles et les jeunes femmes, Mme Sinclair est d’une grande modestie en entrevue et elle tourne toujours les projecteurs vers ses coéquipières et les entraîneurs. Elle est l’incarnation de l’esprit sportif.
Suivez Christine Sinclair sur Twitter à @sincy12

 

TRICIA SMITH, Vancouver (Colombie-Britannique)
Présidente du Comité olympique canadien (COC)

2015-Smith-TriciaCOCTricia Smith a occupé divers postes au sein du Comité olympique canadien au cours des 30 dernières années. Elle a été élue une des deux vice-présidentes du COC en 2009 et présidente et directrice générale du COC en 2015. Mme Smith est engagée à diriger le changement qui mènera à l’amélioration du Mouvement olympique au Canada et à apporter des changements nécessaires pour garantir un environnement sans danger pour les athlètes, les entraîneurs, le personnel et les bénévoles ainsi que tous les membres de la famille olympique. Ancienne athlète olympique et médaillée d’argent en aviron, Mme Smith est également vice-présidente de la FISA (Fédération internationale des sociétés d’aviron), l’organisme directeur de l’aviron. Elle est avocate et membre du conseil d’administration du Tribunal arbitral du sport.
Suivez le COC sur Twitter à @TeamCanada

 

HAYLEY WICKENHEISER, Shaunavon (Saskatchewan)
Membre de la Commission des athlètes du CIO et membre du conseil d’administration d’À nous le podium

2016-Wickenheiser_HayleyHayley Wickenheiser est considérée comme l’une des meilleures joueuses de hockey féminin au monde. Elle est lauréate de nombreux prix, chef de file communautaire et mentore au sein de la communauté du sport et de l’activité physique. Elle est membre de la Commission des athlètes du CIO depuis 2014 et elle a été nommée aux Commissions médicale et médicale et scientifique du CIO ainsi qu’au conseil d’administration d’À nous le podium, ici, au Canada, en 2015. Mme Wickenheiser pilote un projet chaque année, le Festival mondial de hockey féminin Wickenheiser Canadian Tire, ou « Wick Fest », dont tous les profits sont versés à Right to Play et Bon départ, deux organismes qui font en sorte que tous les enfants du monde entier ont l’occasion de faire du sport. Après avoir subi une blessure qui a mis fin à sa saison en 2015 et l’a malheureusement privée d’une participation au Championnat du monde, Mme Wickenheiser est de retour et se rétablit rapidement sur la glace. Elle compte bien participer à la saison de hockey 2016.
Suivez Hayley Wickenheiser sur Twitter à @wick_22

 

KATHLEEN WYNNE, Richmond Hill (Ontario)
Première ministre de l’Ontario

2016-Wynne_KathleenKathleen Wynne, première ministre de l’Ontario, a joué un rôle déterminant pour faire des Jeux panaméricains/parapanaméricains de 2015 les meilleurs Jeux de l’histoire. Les Jeux présentés à Toronto ont été le théâtre de performances exceptionnelles de la part des athlètes canadiens et ont créé un patrimoine considérable pour le sport canadien, dont 25 installations sportives nouvelles ou rénovées. Les Jeux ont aussi aidé à créer 26 000 emplois et à constituer la plus grande équipe de bénévoles en temps de paix de l’histoire du Canada. Coureuse chevronnée, Mme Wynne défend férocement « On joue », le plan de promotion du sport de l’Ontario, afin que les enfants des différents milieux et de différentes habiletés aient l’occasion de vivre une vie saine et active, de développer de nouvelles habiletés et de tirer les leçons qui les aideront dans tous les aspects de leur vie. ON joue a établi trois priorités pour le sport amateur : la participation, le développement et l’excellence. Au cours de sa première année d’existence, ON joue se penchera sur les occasions d’accroître la participation des filles et des femmes aux activités sportives.
Suivez Kathleen Wynne sur Twitter @Kathleen_Wynne

 

À surveiller
Chaque année, l’ACAFS présente également des femmes qui commencent à faire leur place comme chefs de file. Ces femmes qui changent la donne font la différence dans le monde du sport et de l’activité physique. Surveillez bien ce que nous réservent ces femmes exceptionnelles.

2016-Buchanan_KadeishaKADEISHA BUCHANAN (Toronto, ON) est membre de l’équipe nationale canadienne de soccer. Elle a participé à la Coupe du monde de soccer féminin de la FIFA, Canada 2015 et aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Elle a reçu le prix de la meilleure jeune joueuse Hyundai lors de la Coupe du monde et a été la seule Canadienne à faire partie de l’équipe d’étoiles du tournoi. Elle était l’une des 10 candidates en lice pour le Ballon d’or 2015, qui récompense la joueuse féminine par excellence de l’année. Âgée de 20 ans, Mme Buchanan a aussi été élue Athlète féminine canadienne par excellence BMO en décembre 2015.  @keishaballa

 

2016-Gollish_SashaSASHA GOLLISH, (Toronto, ON) candidate au doctorat en ingénierie et athlète en athlétisme à l’Université de Toronto, a été nommée Étudiante-athlète par excellence pancanadienne 2015, une désignation prestigieuse présentée par le gouverneur général. Elle a aussi remporté la médaille de bronze au 1 500 m aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Mme Gollish trouve le temps de redonner à sa communauté et, à cette fin, a récemment joint bénévolement le mouvement Fast and Female, qui encourage les filles et les femmes à profiter des bienfaits du sport et de l’activité physique. Elle siège au conseil d’administration du club de cyclisme Morning Glory, où elle occupe le poste d’administratrice de la sécurité et de la promotion des intérêts.  @SGollishRuns

 

2016-Henderson_BrookeBROOKE HENDERSON (Smiths Falls, ON) a obtenu sa carte de la LPGA à l’âge de 17 ans, après avoir remporté la classique Cambria Portland. Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle occupe le 18e rang mondial et devrait se qualifier facilement pour les Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Mme Henderson a participé activement à plusieurs événements caritatifs et de collecte de fonds en octobre 2015, dont un événement de collecte de fonds pour Centraide, ainsi qu’un tournoi de golf à Smith Falls, en Ontario, sa ville natale, afin d’amasser des fonds pour les Services de soutien du canton de Lanark et pour une de ses bonnes amies qui a subi un grave traumatisme de la moelle épinière lors d’un match de hockey. Henderson est aussi nomée l’athlète de l’anée au Canada en 2015.   @BrookeHenderson

 

2016-Nurse_KiaKIA NURSE (Hamilton, ON) a connu son année d’émergence en 2015. Sa saison exceptionnelle a débuté par la conquête du Championnat 2014-2015 de la NCAA avec son équipe, les Huskies du Connecticut, et sa nomination de recrue de l’année de la Conférence sportive américaine. Forte de ces victoires, elle a mené l’équipe nationale canadienne féminine au meilleur résultat de son histoire, à savoir deux médailles d’or consécutives au Canada. Mme Nurse a d’abord marqué 33 points lors du match de la médaille d’or contre les États-Unis aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Cette victoire lui a valu le privilège d’être la porte-drapeau canadienne aux cérémonies de clôture. Après ce triomphe aux Jeux panaméricains, Mme Nurse et Équipe Canada ont participé au tournoi FIBA Amériques à Edmonton, où elles ont de nouveau remporté la médaille d’or et garanti leur participation aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Mme Nurse, une des plus jeunes joueuses du tournoi, a été nommée la joueuse la plus utile.  @KayNurse11

 

2016-Rivard_AurelieAURÉLIE RIVARD (Saint-Jean-sur-Richelieu, QC) a fait ses débuts aux Jeux panaméricains à Londres en 2012 et est devenue par la suite une puissante chef de file en natation. Cette nageuse a remporté sept médailles aux Jeux parapanaméricains de 2015 à Toronto, à savoir six médailles d’or et une médaille d’argent. Elle a aussi été nommée nageuse paralympique par excellence de 2015 par Natation Canada. Ce prix lui a été décerné peu après avoir été couronnée championne du monde à deux reprises et l’établissement d’un record mondial au 100 m S10 style libre.  @AurelieRivard

Le Mur d’influence de l’ACAFS